Skip to main content
search
0
HuizingenProvDomeinKasteel

__

Assemblées générales 2020 et 2021 reportées au 13 mars 2022, Château de Huizingen, Domaine provincial de Huizingen, Beersel.

Chers Consœurs, Chers Confrères,
Chers amies et amis,

Le Banquet annuel est toujours un évènement particulier dans la vie du Club Médical. Et c’est d’abord le moment de fêter les jubilaires. Comme la situation sanitaire ne nous a pas permis de nous rencontrer l’année dernière, j’aurai donc l’honneur et le privilège de vous présenter non seulement les jubilaires de 2020 mais également ceux de 2021.

Membres jubilaires 2020

Pour ses 65 ans de diplôme nous pouvons féliciter cette année le Prof André VINCENT, orthopédiste, (merci André pour ton engagement et ta fidélité au club) et pour ses 60 ans de diplôme le Dr Charles JULIENS, gynécologue. (merci Charles pour ton implication dans l’organisation des tournois de bridge).

Et comme de coutume, un hommage plus particulier est rendu aux membres qui ont 50 ans de diplôme cette année.

Christine DUMOULIN

C’est au laboratoire de physiologie musculaire de l’UCL, où elle était étudiant chercheur, que Christine croise le sourire de Gaston Verellen qui deviendra son mari en 1970, quelques jours après son diplôme de Docteur en médecine. Ils auront trois fils. 

Stagiaire du FNRS, spécialiste en pédiatrie en 1975, elle se forme en Génétique médicale à Lausanne et à l’Hospital for Sick Children à Toronto.

Elle est responsable du Centre de Génétique médicale (UCL) de 1993 à 2005 et dirige de 2005 à 2011 le Centre de Génétique humaine de l’Institut de Pathologie et de Génétique à Charleroi où elle est actuellement consultante. Elle siège en Belgique au Conseil supérieur de Génétique humaine et en France elle préside le Club de Conseil génétique.

Agrégée de l’enseignement supérieur, elle contribue avec de jeunes doctorants à la localisation, à la découverte et à la caractérisation de plusieurs gènes impliqués dans des maladies rares du muscle, de la peau, du rein, de la déficience intellectuelle et dans des affections néoplasiques tels le cancer de l’intestin et les leucémies.  Elle est très active dans différents réseaux internationaux en tant que leader d’un des registres des malformations congénitales (EUROCAT) et d’un des registres de la maladie de Huntington (ENROLL-HD).  

Elle enseigne la Génétique médicale et moléculaire à la Faculté de médecine et la Biologie de la sexualité à la faculté de psychologie à Louvain-la-Neuve.

Membre durant 10 ans de la Commission d’Ethique hospitalo-facultaire, elle est nommée dans la Commission nationale d’évaluation de l’interruption volontaire de grossesse et siège au Collège du Conseil supérieur de la Santé. Elle s’est également impliquée dans le Conseil d’Administration d’UNICEF Belgique dont elle a été vice-présidente.

Elle a participé ponctuellement à différentes activités du Club Médical de Bruxelles dès les années 90 pour emmener ce dernier en Iran lors de sa présidence en 2015. Je m’en souviens très bien car cette année-là j’ai rejoint la chaude ambiance du Club Médical et pu apprécier la brillante qualité des conférences de sa présidence. 

Elle aime voyager et découvrir le monde, regarder la télé et écouter de la musique à la maison ou en concert.   

Toutes nos félicitations, Chère Christine, pour cette remarquable carrière !

Jean-Claude BOLLAERTS

Après ses études primaires et secondaires au collège Notre Dame à Anderlecht, Jean-Claude entame ses études de médecine à l’Université Catholique de Louvain dont il sort diplômé en 1970.

A 25 ans, il se marie avec sa bien aimée Marielle Declercq.

Fin septembre1970, Marielle et lui rejoignent l’Institut de Médecine tropicale à Anvers pour partir ensuite au Burundi où durant 4 ans il exercera à l’hôpital de Muramvya et assurera la surveillance des 8 dispensaires de cette province. 

Inutile de vous dire combien ils ont été affectés par les événements survenus en 1972 peu de temps après la naissance de leur ainée. Ils sont à jamais gravés dans leurs cœurs .( Ndlr. Ikiza, «Le fléau», génocide commis en 1972 par l’armée et le gouvernement dominés par les Tutsis contre les intellectuels et les élites Hutus qui vivaient dans le pays – de 100 000 à 150 000 meurtres.) 

A son retour en Belgique, efficacement secondé par Marielle, Jean-Claude a eu la chance de pouvoir exercer avec son père à Anderlecht, commune dont il a pu, au fil des années, constater l’appauvrissement d’une partie de la population. 

En 2013, Il prend sa retraite et tout en assurant à domicile le suivi de ses patients les plus âgés il s’engage auprès de Médecins du Monde pour  garantir des consultations pour les SDF. C’est dans ce cadre qu’en 2015 je l’ai rencontré et qu’il m’a convaincu de rejoindre le Club Médical. 

Jean-Claude et Marielle ont trois enfants, dont deux sont nés au Burundi et six petits-enfants dont les quatre ainés fréquentent l’université. Ils adorent faire des promenades guidées dans les réserves naturelles et partir à vélo avec le Club Médical. Ils aiment aussi parcourir de belles régions riches en patrimoine culturel tels le Danube, de Passau à Budapest ,le lac de Constance, Bordeaux-Arcachon, Bologne-Venise, la via Rhôna et le Marais Poitevin.

Nous les remercions pour leur implication soutenue dans le Club Médical et félicitons Jean-Claude pour son beau parcours.

Membres jubilaires 2021

Pour ses 65 ans de diplôme nous pouvons féliciter cette année le Prof. Robert WILLOCX, gastro-entérologue, et pour leurs 60 ans de diplôme la Dr Jacqueline COLLIN, médecin du sport, le Dr Alain DE COCK, radiologue, le Prof Jean-Marie GILLIS, physiologie, le Dr Jean GOFFAUX, pédiatre, le Prof Jacques PRINGOT, radiologue

Et ici aussi comme de coutume, un hommage plus particulier est rendu aux médecins qui ont 50 ans de diplôme cette année.

Catherine LHONNEUX

Catherine a fait ses candidatures chez les Pères jésuites des Facultés Universitaires Notre Dame à Namur où sa situation, une des 3 filles sur 200 garçons, n’a semble-t-il, pas toujours été facile ! 

Ensuite les doctorats à Leuven, avec un «  Walen Buiten » peu accueillant mais ô combien vivant et changeant du monacal parcours namurois ! Que de souvenirs : autopompes et bagarres toniques avec couvre-feu et auditoires assaillis par nos amis du Nord ! 

Diplômée en médecine en 1971, après des stages de médecine à la Clinique Sainte-Elisabeth.Il lui fut proposé de se spécialiser en gastro-entérologie et d’y débuter un service après un passage à l’UCL puis à l’ULB où la pratique endoscopique était plus en pointe à l’époque .

Elle débute avec les moyens du bord, à savoir des bacs à fleurs comme récipients de désinfection, et mission de faire accepter aux chirurgiens digestifs le fait que l’endoscopie pouvait si, nécessaire, indiquer le site de saignement avant une intervention! C’était encore l’époque, heureusement révolue, des «  Mandarins » avec la toute-puissance de certains chirurgiens.

S’en suit une ligne droite à Sainte Elisabeth avec l’épopée que nous avons connue : la fusion avec la Clinique des Deux Alice et avec celle de Saint-Michel pour constituer les Cliniques de l’Europe. L’épopée des embûches vaincues, etc….!

Je me souviens très bien de toi, Catherine. Tu étais aux Cliniques de l’Europe une force tranquille, très discrète mais non moins efficace ! Tu as été heureuse de cette carrière qui s’est déroulée dans une ambiance très confraternelle. C’est avec un grand bonheur que tu constates qu’aujourd’hui une majorité de jeunes femmes s’engagent en médecine.

Belle route à toi et toutes nos félicitations.

Henri BONDUE

Je commencerai par souhaiter à Henri un bon anniversaire puisqu’il est né un 14 mars.

Diplômé Docteur en médecine avec Grande Distinction de l’Université Libre de Bruxelles en 1971, il a, la même année, été accrédité par l Educational Commission for Foreign Medical Graduates (ECFMG 71) et nommé Lauréat du Prix Spécia et du Prix Armand Kleefeld.

Après une spécialisation en médecine interne et une licence en oncologie toujours à l’Université Libre de Bruxelles, il débute, en 1978, une activité privée de consultation en médecine interne, oncologie et hématologie à la Clinique Edith Cavell.

Il est membre du Peer Review et Président du comité d’éthique pendant neuf ans. Il est également membre de la Société Belge de Médecine Interne, de la Belgian Society of Médical Oncology, de la Belgian Haematological Society, de l’European Society of médical Oncology et de l’American Society of Clinical Oncoloy.

Depuis juillet 1999, il est Maître de Stage de l’Université libre de Bruxelles en Médecine interne ( hématologie-oncologie), du Chirec et du site Edith Cavell où il a été chef de service de Médecine Interne de 2006 à 2009. Membre de de la Commission d’agrément en oncologie médicale il est depuis 2018 membre de la Fondation Roi Baudouin.

Henri est marié et père de 3 enfants ;Florence diplômée de Solvay qui travaille dans le monde du cinéma, Antoine, cardiologue à Erasme et Benjamin, pneumologue. 

Tennis, Vélo, Randonnée, ski, parapente, plongée, planche à voile sont ses sports favoris. Avec ses jumelles il étudie les oiseaux, avec son téléscope il scrute les étoiles et est devenu membre du Club d’Astronomie de l’Uzège. Avec cela Henri garde un caractère jovial et enthousiaste !

Toutes nos félicitations, Cher Henri, pour cette belle carrière ! 

Thierry LETHÈ

Diplômé́ de l’Université Catholique de Louvain en juillet 1971, Thierry a débuté une carrière de médecin de famille en 1973 après un service militaire de 12 mois effectué Allemagne et prolongé par des rappels de promotion jusqu’au grade de Médecin Lieutenant-Colonel de Réserve. Marié en 1975, il est le père de 5 enfants qui lui ont donné 16 petits-enfants.

Pendant 40 ans il a complété son activité de médecin généraliste par celle de médecin à la Prison de Saint-Gilles (1972-2011) et celle de médecin à l’Entraide des Travailleuses, devenue entre-temps Entraide des Marolles (1975-2013).

Dès le début de son activité́ professionnelle, il a été confronté, affaire Peers oblige, à la question du respect de la vie depuis la conception. Il a approfondi ce sujet et ses ramifications et a ainsi fait partie, dès son début et pendant quelques années, du Centre d’Etudes Bioéthiques de l’UCL, puis de l’Institut Européen de Bioéthique. Il a participé́ à plusieurs Congrès pour la Vie où il a rencontré des personnalités notoires tels le Prof Jérôme Lejeune et Mère Teresa.

Auprès des Drs François et Michèle Guy et du Dr Charles Rendu, fondateurs du CLER (Centre de Liaison des Équipes de Recherche sur l’amour et la famille) à Paris, il s’initie à la régulation naturelle des naissances, en particulier à la méthode sympto- thermique, qu’il a ensuite aidé à faire connaître largement. 

Pendant plusieurs années il a donné des conférences ou des animations scolaires en Education Affective et Sexuelle, et il a  été secrétaire de l’ Association des Médecins pour le Respect de la Vie. Il a pris une retraite bien méritée fin.2013

Félicitations, Cher Thierry pour ce beau parcours ! 

Gaston VERELLEN

Gaston est diplômé Docteur en médecine de l’Université Catholique de Louvain en 1971, un an après avoir épousé Christine Dumoulin, l’amour de sa vie, qui lui donnera trois fils.

Il entame alors une formation spécialisée en pédiatrie, reconnue en 1976. Durant ce parcours, sa « fibre néonatale » se révèle et il la développe, dans ce domaine encore peu connu en Belgique, en soins néonatals intensifs au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois de Lausanne et à l’Hospital for Sick Children de Toronto, centres d’excellence.

En 1979, de retour aux Cliniques universitaires Saint-Luc, il crée un Service de Néonatologie qu’il dirigera jusqu’en 2007. Sa recherche et ses priorités cliniques sont ciblées sur la nutrition, le support ventilatoire et l’humanisation des soins dans cet environnement très technique mais centré sur le nouveau-né et sa famille. 

En 1987, il fonde le GBNPI (Groupement Belge des Néonatologues et Pédiatres Intensivistes), dont il assume la présidence durant dix ans en fédérant ces deux entités et obtenant leur reconnaissance officielle.

Nommé Chef du Département de Pédiatrie des Cliniques Saint-Luc en 2000, son activité se réoriente vers l’enseignement des futurs pédiatres ainsi que la représentation de la spécialité en présidant l’Académie Belge de Pédiatrie de 2004 à 2006 et en participant au Collège de Pédiatrie.

Admis à l’éméritat en 2011, il poursuit une fonction de Conseiller scientifique au Fonds M-M Delacroix en soutenant une recherche centrée sur la personne présentant une déficience intellectuelle et/ou physique. Dès 2015, il préside le Club des Professeurs Emérites du Secteur des Sciences de la Santé de l’UCLouvain.

Ses autres centres d’intérêt sont nombreux : il apprécie les balades en vélo, les voyages (entre autres avec le Club médical : la Birmanie, les Pouilles, la Perse, le pays Basque, la Castille et Leon, …), la musique (avec un « faible » pour Cecilia Bartoli), les plaisirs partagés de la table où le corps, l’âme et l’esprit se régalent.

Nos plus vives félicitations, Cher Gaston, pour cette remarquable carrière ! 

Comme vous attendez tous le dessert je vous promets que le dernier mot de votre ancien président sera très bref.Chers amis, 

Concernant cette année 2021, j’aimerais dire Merci surtout aux membres du Bureau qui ont géré avec brio l’organisation du Club ! 

Tout d’abord, à notre past président, Suzanne Christiaens,  pour sa présidence de 2020 qui a été pas mal chahutée par ce  début de pandémie mais qui, bien secondée par Wladyslaw Lokietek, est parvenue à garder le cap ! 

Merci à Jean Claude Bollaerts, qui tient les comptes du club de manière aussi précise que rigoureuse et qui, de plus, gère avec Roselyne Buisseret les randonées vélos. Par la même occasion je tiens à remercier également Jean Alaerts, le précédent responsable des balades vélo.

Un tout grand merci à notre secrétaire permanent, le pilier central de notre Club, Alain De Cock, secondé par son infatigable bras droit, Colette ! Je ne sais pas ce que le Club serait sans vous ! Merci et Bravo à vous deux  ! 

Merci également à nos Webmasters Philippe de Salle et Pierre Lambrechts qui nous ont construit un site web de première qualité ! 

N’oublions pas nos responsables Bridge , Mme Lénie Natan et Charles Juliens, merci à vous. 

Cette année de présidence a été pour moi une révélation car elle m’a permis de découvrir, dans les personnalités rencontrées, les membres, les conférenciers, les amis, énormément de richesse humaine, de bienveillance et surtout d’amitié, c’est tellement précieux !

La situation sanitaire n’a évidemment pas facilité les réunions et de temps en temps il a vraiment fallu jouer à l’équilibriste entre ce que nous voulions faire et les impératifs Codeco.

Ceci dit, cela en valait la peine car, en présentiel ou par zoom et même à vélo, on a continué à pouvoir se rencontrer et je crois que nous apprécions tous une vie sociale active, qui plus est avec des consœurs et des confrères sympathiques !

A celles ou ceux qui seraient tentés d’assumer la présidence du Club Médical de Bruxelles, je ne peux dire qu’un seul mot : Allez-y ! C’est un défi, c’est un travail d’équipe, une expérience stimulante et très gratifiante au point de vue humain. Et personnellement je suis très heureux d’avoir pu la vivre avec vous ! 

Je remercie ma compagne, Johanna, pour son soutien et sa patience durant cette année qui pour moi, et je l’espère pour vous tous, a été très belle !

Enfin et j’en termine là, je veux remercier très chaleureusement, Philippe et Béatrice de Permentier qui assurent, avec toute l’énergie et l’enthousiasme de leur jeunesse, la pérennité du Club en acceptant la présidence pour cette année 2022. C’est aussi avec grand plaisir, mon cher Philippe, que je te passe le flambeau ! 

Merci à toi, Merci à vous tous.

Dr Jean-Marie van Caster
Président 2021

About cmbxl.be