Skip to main content
search
0
Het gravenhof in Dworp 01

__

Assemblée générale du 11 décembre 2016, Château Gravenhof, Dworp (Tourneppe)

Chers Confrères, Chers Consœurs, 

Chers Amis du Club Médical,

Nous fêtons cette année de nombreux jubilaires. Je vais commencer par ceux qui ont 60 ans de diplôme : Dr Michel GOETHALS, Dr. Vincent MORELLE, absent, Dr. Michel WACQUEZ, Dr. Robert WILLOCX  que nous félicitons chaleureusement.

Ensuite nos jubilaires qui fêtent cette année leurs 50 ans de diplôme et que nous tenons à féliciter individuellement:

 

André CALLEWAERT

Le Dr André Callewaert est neurologue et la médecine chez lui est une histoire de famille. En effet, son grand-père Hector était neurologue aussi, son père Paul neuropsychiatre, sa tante Marie-Thérèse pédopsychiatre et son oncle Roger gastro-entérologue (un électron libre).

Après des humanités gréco-latines au collège Saint-Pierre à Uccle, il a obtenu son diplôme de médecine à l’UCL en 1966. Sa formation de spécialiste, il l’a faite en grande partie à Saint-Raphaël à Leuven chez le Prof. Albert Dereymaeker et l’a terminée chez le Dr Lucien Sorel à Uccle. En 1970 il obtient sa reconnaissance comme neuropsychiatre et travaillera surtout à la clinique Saint-Jean en tant que neurologue. Il y deviendra 

chef de service en 1976. 

A la retraite depuis 2006, il continue des activités en tant qu’administrateur et trésorier de la fondation St Jean.

André à épousé Anna Hellebuyck en 69 et ont eu ensemble une fille Christine et un fils Eric.

Durant sa carrière il a noté quelques perles dont je vous cite l’une ou l’autre : 

– Mon voisin, Docteur, avait un manque d’insuffisance musculaire… 

– A sa rotule, on a enlevé tout le carrelage…

– L’acupuncteur a dit :  » apportez-moi vos résultats d’examens. S’il y a quelque chose je ne peux rien pour vous. S’il n’y a rien, je peux vous aider! « 

– Le pire de tout, Docteur, c’est l’anxiétude  Je passe des jours à ne pas dormir la nuit!.

Nous le félicitons pour cette belle carrière.

(Micheline Paquay)

Eric DE MEERSMAN

Notre deuxième jubilaire est le Dr Eric De Meersman  Eric est dermatologue et a également fait ses humanités gréco-latines au collège Saint-Pierre à Uccle (vous deviez être dans la même classe alors?) Il a fait une première candidature à Namur et puis les autres années à l’UCL à Leuven.. Ensuite il s’est spécialisé en dermatologie dans le service du Professeur Adolphe Dupont, célèbre pour ses coups de sang, que nous avons tous bien connu !

Il a trouvé son épouse après une garde comme stagiaire au rein artificiel. A cette époque ce n’était pas de la rigolade. Il fallait prendre les tensions toutes les 10 minutes et on voyait arriver l’heure de la relève avec soulagement. À 7h30 donc il cherche l’infirmière de service pour transmettre les infos de la nuit et ne la trouve nulle part. Il sonne à plusieurs étages et finalement en trouve une qui va le libérer. Ouf! Mais elle était charmante et, quelques semaines plus tard, il l’invite au restaurant. A peine assis, son bip sonne et il a fallu partir tout de suite en s’excusant. Mais tout cela a quand même bien fini puisqu’ils sont toujours mariés. Nous le félicitons chaleureusement.

(Micheline Paquay)

Xavier DU JARDIN

Notre troisième jubilaire est le Dr Xavier du Jardin. Xavier est gynécologue, il a aussi été diplômé médecin à l’UCL en 66  et est parti ensuite à Lovanium pour y faire sa spécialité. Il y est devenu chef de clinique-adjoint  et ensuite à passé quatre ans au Katanga comme médecin directeur.

En 1975 il est rentré en Belgique et a ouvert un cabinet privé à Boitsfort. Il est devenu chef de service à la clinique Baron Lambert.

Durant son séjour au Congo, il a eu le privilège d’être médecin privé de Mme Mobutu!. Titre honorifique mais non lucratif, c’était comme vivre à Versailles sous Louis XIV, les écus en moins…

Une petite anecdote : un matin au petit déjeuner, à Boitsfort, coup de téléphone. Ici le maréchal Mobutu, je voudrais que vous consultiez ma femme demain matin. Pris à la blague d’abord, sa réponse n’a pas plu du tout à sa grandeur et le lendemain matin, Xavier déjeunait au palais présidentiel avec Mobutu.  Nos plus vives félicitations.

(Micheline Paquay)

Walter GROESSENS

Le Dr Walter Groessens est diplômé en médecine UCL en 1966 et obtient une Licence en médecine du Travail UCL 1967.

Médecin généraliste à Jette de 1968 à 2008, il est attaché à la Maison de repos et de soins Magnolia de 1983 à 2006 et Médecin de la Maison du Roi de 1986 à 2004.

Il est responsable de l’Hospitalité du pèlerinage diocésain Malines-Bruxelles à Lourdes de 1986 à 2016 et, last but not least, Président du CMB en 2006.

Actif au sein du PROBUS local: visites d’entreprises, de sites touristiques.. il fait également partie du comité de l’Antenne Interuniversitaire UCL-ULB de Jette; qui organise huit conférences par an

Il nous propose cette petite anecdote déjà fort ancienne. 

En quatrièmedoctorat, il a eu l’opportunité d’effectuer son stage de gynéco-obstétrique à l’Hôpital Civil de Lyon. La salle des accouchements y était supervisée par une religieuse tatillonne et autoritaire mais diablement efficace.

Le lendemain de son arrivée, elle lui fait signe : Habillez-vous, votre accouchement s’annonce. C’était une Africaine qui attendait son troisième ou quatrième enfant. Le voyant un peu stressé et hésitant, elle s’écrie : C’est un débutant, il n’y connait rien ! Elle en avait vu d’autres…

Et pendant qu’elle s’époumonait, l’enfant s’apprêtait à sortir tout seul, mais avec la religieuse comme guide, il put poser les quelques gestes nécessaires et l’accouchement s’est déroulé comme une lettre à la poste…

Le lendemain, lors du tour de salle du Patron entouré de sa suite – salle commune en 1965 -, la parturiente Ivoirienne trônait dans son lit, son rejeton fièrement dans ses bras, et arborant un grand sourire banane, elle répétait tout haut en le désignant: Ça c’est MON médecin ! Et le Patron de le jauger :

Il semble que vous ayez réussi votre arrivée dans le service”…  C’était son premier accouchement !

Je souhaite à Walter Groessens santé et bonheur pour de longues années.

(Nadine Casier)

Maurice VAN DEN WOUWER

Le docteur Maurice Van Den Wouwer est dermatologue. Il a été diplômé docteur en médecine à la KUL en juillet 66 puis à exercé la médecine générale à Wemmel pendant sept ans.

De 1973 à 1976 il s’est spécialisé à la KUL en dermatologie et phlébologie. Ensuite il a pratiqué en privé à Jette et à Leuven jusqu’en 201 et depuis a enfin le loisir de se consacrer à ce qu’il aim4e : la lecture, l’histoire.

Il est marié depuis 1965 avec Marie-Paule Van Hauw. Ils ont eu quatre enfants et huit petits-enfants. Maurice est membre de notre club depuis 1981. Nous lui présentons toutes nos félicitations.

(Micheline Paquay)

Ludovic VANDEPUTTE

Après des Humanités au Collège Saint-Michel.et au Collège Saint-Jean-Berchmans, Ludovic Vandeputte effectue de 1959 à 1966 les études de médecine à la KUL qu’il complète par un stage à Université de Lovanium, au Congo, en 1964-1965.. Il est diplômé en médecine tropicale Il se spécialise en chirurgie orthopédique chez le prof Mulier à Leuven et en Angleterre.et présente en 1967 l’examen pour l’équivalence de diplôme USA. 

Nommé à la clinique Saint-Jean à Bruxelles, avec les Drs Linard et Paulet il participe au développement du service d’orthopédie et à partir de 2009 aux consultations pour Médecins du Monde à Bruxelles

Depuis 2007 il est administrateur de Renovassistance, une asbl qui recherche en région bruxelloise des immeubles abandonnés ou insalubres pour les rénove fondamentalement et en faire des logements à finalité sociales destinés à des personnes démunies. En 2008 il participe à la création de la Fondation Prorenovassistance FUP qui soutient Renovassistance.

Il a avec son épouse Anne-Michelle cinq enfants, mariés, qui leur donnent une grande satisfaction et vingt petits-enfants. « I am a rich man » avec cette belle famille, nous dit-il.

Je souhaite à Ludovic Vandeputte santé et bonheur pour de longues années.

(Nadine Casier)

(NdlR : nous avons malheureusement appris que le confrère Vandeputte a récemment perdu son épouse et tenons à lui réitérer notre profonde sympathie).

Jean-Claude VERHEYDEN

Après ses études au Collège Saint Pierre à Uccle, il obtient avec Grande distinction son diplôme de Médecin à l’UCL en 1966. Assistant dans le Service d’Ophtalmologie du Prof Maurice Appelmans, il est reçu 1er lauréat au concours universitaire en 1969. 

La même année, il épouse une infirmière de l’Hôpital Saint-Pierre de Louvain, Paule, fille du Prof EugènePicard. 

En 1972, il est chef de service d’ophtalmologie à la clinique de Hal. Ayant formé sa collaboratrice, il lui lègue le service en 2008. 

En parallèle à ces années, il est l’heureux père de quatre enfants, entre au Club Médical, dont il sera secrétaire dans les années 1970, l’organisateur pendant dix ans de la Semaine de ski à Saint-Luc et le président en 2009. Ces dernières années sont ponctuées de plaisir avec ses patients, ses six petits-enfants et bien sûr son épouse.

Je souhaite à Jean-Claude Verheyden santé et bonheur pour de longues années.

(Nadine Casier)

Voici déjà la fin d’année du Club médical et c’était aussi, il y a trois jours, la fin du grand voyage en Inde, grand et long voyage puisque nous avons eu droit à une journée supplémentaire sponsorisée par notre voyagiste. La fin en fut éprouvante mais l’épreuve réussie pour tous tant la peur de camper sur les bords du Gange nous motivait, à moins que ce ne fût déjà la béatitude du Bouddha.

On a vu des choses magnifiques, des palais, du luxe, de l’or, des pierres précieuses, des temples sculptés de « Hou-là, là » érotiques, mais aussi la misère, la crasse, la souffrance, la déchéance humaine. Après cela nous avons réalisé, je pense, combien nous étions chanceux et nous n’aurions plus osé nous plaindre pour une douche récalcitrante. L’Inde peut aussi être facétieuse… nous avons profité de bonnes parties d’interrupteurs, le soir dans notre chambre.

Cette année passée parmi vous en tant que présidente m’a beaucoup plu. J’ai appris à mieux connaître et apprécié chacun d’entre vous personnellement. L’ambiance du club est à la fois amicale, bienveillante, et il y règne un appétit intellectuel étonnant. Les clubs de vélos et de bridgeurs ne sont pas en reste. Ils sont aussi performants pour muscler nos jambes comme nos cerveaux. On y trouve la même entente cordiale et sympathique.

L’heure des remerciements est venue.

  MERCI Alain, notre secrétaire perpétuel, qui en supporte toute l’infrastructure, qui fait à la perfection un travail de fourmi et qui est constamment présent pour que la présidence se passe au mieux. Je n’oublie pas l’ensemble de la famille De Cock, épouse, fils et même petit-fils, toujours prêts à donner un coup de main. 

MERCI à notre trésorier, Jacques Brochier, pour la tenue si précise des comptes. 

MERCI au bureau, organe peu visible mais qui porte le club d’année en année. 

MERCI à Édouard qui m’a beaucoup secondée durant toute l’année. Il a joué plusieurs rôles : celui de secrétaire particulier (j’avais « Alain bis » à la maison), celui d’assistant lors des réunions et rencontres, celui d’acheteur pour remplir les plateaux d’apéritif, celui de transporteur de matériel et enfin celui de coach moral dans les moments de stress. 

Enfin MERCI à vous tous pour votre présence assidue, fidèle, bienveillante et indulgente. J’ai envie de rebaptiser notre club et de l’appeler : 

« le Club amical de Bruxelles ».

Hé non ! le club ne tombera pas en quenouille puisque le vice-président est Wladyslaw Lokietek qui a accepté la charge avec l’aide de son épouse Suzanne. Nous le remercions vivement.

Après Christine, Micheline, voici Nadine qui nous a concocté un beau programme pour l’année prochaine et qui va vous l’exposer. J’encourage Nadine, notre future présidente et Wladyslaw Lokietek, notre futur vice président. Qu’ils sachent en effet qu’ils peuvent compter sur nous tous. 

Micheline & Edouard Carlier Paquay

 

About cmbxl.be