Skip to main content
search
0

Château Gravenhof (Dworp - Tourneppe) • Rapport du Secrétaire général

Chers Consœurs et Confrères,
Chers Amies et Amis
Votre secrétaire, à qui incombe la mission de présenter à cette honorable assemblée le rapport des activités mises sur pied par le Club Médical de Bruxelles durant l’année écoulée, assume avec bonheur cette prérogative tant il est vrai que, malgré l’abondance et la richesse de la matière, sa tâche est gratifiante au vu des rapports d’amitié et de bonne entente qu’entretiennent ses membres.
Au cours d’une année 2019 qui fut :
-. scandée par les marches mondiales de la jeunesse pour le climat et le discours enflammé de son égérie, Greta Thunberg, devant l’assemblée générale de l’ONU à New-York,
-. émaillée par les Journées mondiales de la Jeunesse de Panama et les sept voyages apostoliques du pape François à la périphérie de l’Eglise : Panama, Émirats arabes unis, Maroc, Bulgarie, Roumanie, Madagascar et Mozambique, Thaïlande et Japon,
-. catastrophée par l’incendie inopiné de la cathédrale Notre-Dame de Paris et les feux ravageurs de la forêt amazonienne,
-. rythmée par la commémoration des premiers pas de Tintin dans le monde de la BD, il ya 90 ans, en 1929 et des premiers de l’homme sur la Lune, il y a 50 ans, en 1969,
-. jalonnée par le 75e anniversaire du Débarquement en Normandie et le 30e anniversaire de la Chute du mur de Berlin
-. rehaussée par le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci et le 350e de celle de Rembrandt ,
-. mais aussi endeuillée par la disparition de Godfried Danneels, Jean Vanier, Michel Serres, Jacques Chirac et par les innombrables victimes des conflits, du terrorisme et des catastrophes naturelles,
-. c’est néanmoins toujours avec un infatigable dynamisme que le Club Médical de Bruxelles, dans sa 136e année d’existence, a poursuivi sa mission en offrant à ses membres un choix riche et varié d’activités culturelles et récréatives de grande qualité qui toutes ont rencontré un succès mérité.

De par leur abondance et leur diversité la recension pourrait s’en avérer fastidieuse si votre bienveillance ne m’autorisait à m’y engager.
Conformément aux usages, l’année 2018, année présidentielle de notre confrère WLADYSLAW LOKIETEK et de son épouse SUZANNE, s’est clôturée le dimanche 9 décembre dans le cadre intime du château Gravenhof, où nous nous trouvons à nouveau réunis.
C’est donc ici que se déroula l’Assemblée Générale au cours de laquelle, face à l’absence itérative, pour la troisième année consécutive, de candidature à la vice- présidence, fut décidé de maintenir ouverte la période de dépôt de candidature à ce mandat jusqu’à la fin du mois de février ainsi que de convoquer, en mars 2019, une assemblée générale extraordinaire ayant pour objet d’entériner une éventuelle candidature ou, à défaut, d’examiner l’avenir du Club Médical de Bruxelles.

Dans une ambiance de joviales et amicales retrouvailles, près de 60 convives partagèrent ensuite les plaisirs de la table au cours desquels le président sortant et le futur président s’unirent pour congratuler les 8 membres jubilaires.
Ayant reçu le témoin des mains de son devancier, PIERRE LAMBRECHTS, président 2019, exposa son programme, aboutissement d’une fructueuse année de préparation au cours de laquelle il fut assuré des avis expérimentés de son épouse NADINE, qui assuma la présidence en 2017, et du constant appui des membres du bureau.
Pierre LAMBRECHTS, nous vient de la lisière linguistiquo-botanique qui épouse le pourtour septentrional de cette cité où trône depuis 400 ans un petit gamin frondeur et impudique et où batifolent depuis 90 ans deux espiègles galopins nés de l’imaginaire d’un certain Georges Rémi.
Mais c’est là un hasard de circonstances car son cœur est fortement attaché aux rives urbanisées de la modeste Senne.

C’est sans doute là l’origine de son affection pour la métaphore marine dont il a constamment agrémenté son discours présidentiel.
Nautonier n’ayant jamais navigué, nommé capitaine d’un navire qu’il voyait en perdition, nouveau Charon embarqué sur l’Achéron, il a heureusement su tenir la barre pour éviter de rejoindre la rive fatale et maintenir à flot l’esquif du CMB.
Ce Bruxellois de pure souche, qui dans une autre vie, pas si lointaine, fut un expert de l’imagerie médicale, a su mettre au service de notre association ses talents et sa compétence pour éviter un prévisible naufrage.
Son intérêt pour l’informatique et son enthousiasme pour l’intelligence artificielle ont été parmi les lignes inspiratrices de son programme.

13 janvier 2019 • Theodore Van Loon un caravagesque entre Rome et Bruxelles

Le 13 janvier, avec l’exposition « Theodore Van Loon un caravagesque entre Rome et Bruxelles », organisée au Palais des Beaux-arts, nous sommes plongés dans la première moitié du XVIIe siècle en compagnie d’un familier de la cour d’Albert et Isabelle, d’un véritable passeur entre la tradition picturale flamande et l’innovation italienne du clair-obscur, mais dont la célébrité fut totalement éclipsée par les trois monstres sacrés que furent Rubens, Van Dijck et Jordaens. Une heureuse redécouverte d’un artiste essentiellement actif à Bruxelles.

17 janvier 2019 • Mystères de l'île de Pâques

Le 17 janvier, nous faisons escale, en plein Pacifique, sur une île inhospitalière plantée d’énigmatiques statues géantes, les Moaï, en compagnie d’un archéologue belge chevronné, NICOLAS CAUWE, qui consacra 20 années de sa vie à investiguer les « Mystères de l’Île de Pâques ».
Faisant fi des théories cataclysmiques ou guerrières pour expliquer la chute apparemment chaotique de ces géants minéraux il avance et argumente l’hypothèse de leur déplacement cultuel en lien avec des modifications démographiques.

27 janvier 2019 • Avant la fin

Le 27 janvier, au théâtre de la Comédie Volter nous assistons à la réalisation de la promesse d’une fille faite à son père, un « seul en scène » de CATHERINE GRAINDORGE, intitulé « Avant la fin » La comédienne, violoniste de surcroît, y aborde, de manière pudique et émouvante, l’évènement de la mort de son père, Michel Graindorge, un avocat bien connu, très engagé dans la défense des détenus et des plus démunis. Un beau spectacle loin de tout pathos.

10 février 2019 • La toile d'araignée

Le 10 février, nous prenons plaisir à suivre le déroulement de l’intrigue de « La Toile d’Araignée », une vraie partie de cluedo, écrite avec un sens très british de la comédie par la célébrissime AGATHA CHRISTIE et agréablement orchestrée par l’équipe du Théâtre royal des Galeries.

21 février 2019 • La sorcellerie au Moyen-Âge

Le 21 février, coiffés du chapeau pointu nous enfourchons le balai pour écouter, virtuellement installés au coin de l’âtre, l’histoire de « La Sorcellerie au Moyen-âge» qui nous est contée par BENOÎT BEYER DE RYKE, un médiéviste reconnu.
Si la sorcellerie et la chasse aux sorcières n’ont atteint leur paroxysme ‘’féminicidaire’’ qu’après le Moyen-âge, il n’en demeure pas moins que les prémisses en étaient bel et bien déjà présentes à cette époque comme se plaît à le souligner ce spécialiste de la culture médiévale.

3 mars 2019 • Bernard Van Orley: Bruxelles et la Renaissance

Le 3 mars, la visite de l’exposition « Bernard Van Orley: Bruxelles et la Renaissance» présentée au Palais des Beaux-arts, nous offre l’opportunité d’appréhender le travail et la personnalité d’un excellent portraitiste bruxellois, oublié depuis près de quatre siècles, mais qui, au temps où Bruxelles pouvait s’enorgueillir d’être la capitale d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais, eut les faveurs de Marguerite d’Autriche et de Charles-Quint et participa, de manière unique, à la renommée des tapisseries de la ville et à la création de nombreux vitraux.

21 mars 2019 • Enjeux de la justice pénale aujourd’hui

Le 21 mars, c’est sans rabat et sans épitoge mais aussi sans veston et sans cravate que DAMIEN VANDERMEERSCH, Avocat général à la Cour de Cassation de Bruxelles, vient nous entretenir des « Enjeux de la justice pénale aujourd’hui ».
Son total désaccord avec la remise de l’emprisonnement comme figure centrale de la peine l’ayant poussé à démissionner de la Commission chargée du dépoussiérage d’un Code pénal vieux de 150 ans, ce haut magistrat, ulcéré par l’interférence des inégalités sociales avec les enjeux judicaires, fait un catilinaire plaidoyer pour le remplacement des peines de prison de courte durée par des peines alternatives.

31 mars 2019 • Korczak, la tête haute

Le 31 mars, nous reprenons le chemin du théâtre de la Comédie Volter où Jean-Claude Idée avec « Korczak, la tête haute», évoque, sans tomber dans le sentimentalisme, le génocide juif de Varsovie au travers de la personnalité attachante du célèbre pédiatre polonais Janusz Korczak qui mourra déporté à Treblinka en accompagnant jusqu’aux chambres à gaz ses 200 petits orphelins. Une réminiscence historique directement inspirée du journal intime de ce médecin pour qui l’homme n’est grand que lorsqu’il se met à la hauteur de l’enfant.

7 avril 2019 • Musée royal de l'Afrique centrale

Le 7 avril, en ce premier week-end des vacances pascales, place à la visite du nouveau musée royal de l’Afrique centrale. C’est quelque peu interpelés, voire même déstabilisés, que nous parcourons cet ancien musée du Congo qui a relégué l’effigie de son royal fondateur parmi les défenses d‘éléphants et fait souffler dans ses salles centenaires une tornade de décolonisation dont les touches modernistes parfois détonantes se mélangent avec plus ou moins de bonheur aux restes d’un passé glorieux.

25 avril 2019 • La Robotique au service des patients

Le 25 avril, nous vivons une soirée exceptionnelle car la conférence est précédée d’une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle notre rayonnante consœur SUZANNE CHRISTIAENS, épouse LOKIETEK, est élue à la vice présidence 2019 et donc à la présidence 2020 de notre association. Nous la remercions d’exposer son couple à une seconde expérience présidentielle pour maintenir en vie notre association.
RENAUD RONSE, fondateur de Louvain Bionics, un centre de recherche interdisciplinaire de l’UClouvain, nous plonge ensuite avec son exposé sur «La Robotique au service des patients » dans l’univers de Star Wars.
Il nous éclaire non seulement sur la complexité de la mise au point des modalités de la robotique de rééducation et d’assistance, un domaine en constante évolution où la collaboration entre médecins et ingénieurs est particulièrement fructueuse, mais également sur l’aspect éthique que soulève l’introduction de ces technologies dans la société et le vécu intime des personnes aidées.

9 mai 2019 • Castille et León, sur les pas du Cid Campeador

Le 9 mai, sonne l’heure de l’escapade printanière qui, cette année, emmène quelque 27 participants en terre ibérique pour y parcourir la « Castille et León, sur les pas du Cid Campeador ».
La vieille terre des castillos, où bat le cœur de l’altière Espagne, leur présente tour à tour ses villes au parfum de Reconquista :
• Ségovie, son aqueduc et son alcazar,
• Burgos, la capitale du gothique espagnol,
• Salamanque, l’Athènes de l’Occident,
• Avila et ses remparts,
• l’Escurial, le mysticisme au siècle d’or espagnol,
• Tolède, l’ancienne capitale wisigothique,
• Madrid, l’univers des grands peintres espagnols 
réunis dans des collections picturales inestimables. Une délectation pour les hispanophiles de tout bord qui n’ont pas boudé leur plaisir au cours de ce riche périple.

23 mai 2019 • Cellules souches et leurs mécanismes fonctionnels

Le 23 mai, nous accueillons, non sans une réelle fierté, le professeur ERIC BLANPAIN, un chercheur à la personnalité dynamique et charismatique, étoile qui brille au firmament de la recherche belge et internationale et que Nature magazine n’a pas hésité a classer dans le Top 10 mondial des chercheurs.
Fondateur et directeur d’un laboratoire qui a identifié les cellules souches et leurs mécanismes fonctionnels, il nous résume l’état actuel des connaissances sur leur rôle dans l’origine et la dissémination métastatique des cancers en particulier au niveau mammaire et cutané. Un exposé qui pour beaucoup d’entre nous a apporté son lot de révélation et d’inattendu.

20 juin 2019 • L'Héraclès des Grecs, l’Hercule des Romains

Le 20 juin, flash back vers nos déjà lointaines humanités gréco-latines pour retrouver, dans un commentaire éclairant d’ANNIE PIERARD-VERBANCK, conservatrice au Musée de Mariemont, l’« Héraclès » des Grecs, l’Hercule des Romains.
Ce mythe antique aux avatars multiples, n’est pas que le super-héros des douze travaux, le « Mr Propre » des écuries d’Augias, mais un héros intemporel qui continue de vivre et de peupler notre imaginaire et celui de nos descendants comme la conférencière s’efforce de nous le démontrer.

4 septembre 2019 • Lituanie, Lettonie, Estonie, joyaux de la Baltique

Le 4 septembre, notre second voyage, devenu traditionnel depuis quelques années, rassemble une trentaine de participants pour un périple au cœur d’une Europe « retrouvée » mais peu connue, celle des « Lituanie, Lettonie, Estonie, joyaux de la Baltique », pays soumis aux dominations successives des chevaliers teutoniques, des tsars et de la férule communiste et devenus, depuis 2004, membres à part entière de l’Union Européenne.
Au programme :
• Vilnius, la capitale de la Lituanie, et Kaunas deux villes qui résument une histoire lituanienne marquée par l’attachement de la population à la foi catholique, ce dont témoigne,
à Siauliaï, la «’colline des Croix ».
• Riga, la capitale de la Lettonie, vieille cité hanséatique marquée par l’influence allemande
qui se distingue par son architecture Art- nouveau.
• Et enfin Tallinn, la capitale de l’Estonie, enserrée dans ses murailles crénelées qui s’enorgueillit de son vieux centre médiéval autant que de ses nouvelles créations architecturales ultra-modernes.

25 septembre 2019 • Le palais de Justice

Le 25 septembre, CHRISTIAN STORCK, conseiller à la Cour de Cassation, nous accueille pour une visite commentée de son majestueux lieu de travail « Le palais de Justice», que Joseph Poelaert, son architecte, qui mourut avant son inauguration, qualifiait d’œuvre d’art, que Sigmund Freud comparait à un palais royal assyrien et Victor Hugo à un encrier. Après une intéressante introduction historique, nous découvrons la monumentale Salle des pas perdus, avant de gagner, par un ensemble de galeries, de
couloirs et d’escaliers en colimaçon, la coupole restaurée, but attendu de la visite, qui réserve une vue panoramique sur la capitale et terminons par la somptueuse salle d’apparat où sous le regard de Philippe le Bon et le portrait équestre de Léopold Ier siègent, éclairés par des lampadaires en bronze, les 24 membres de la Cour de Cassation.

3 octobre 2019 • Big data et impact sur la vie privée

Le 3 octobre, nous recevons à notre tribune VINCENT BLONDEL, professeur de mathématiques appliquées à l’Université Catholique de Louvain et pour la seconde fois receur de cette même université. Son propos qui porte sur « Big data et impact sur la vie privée » a de quoi faire naître l’inquiétude.
Nous apprenons ainsi que nos interfaces numériques et plus particulièrement nos Smartphones se comportent en véritables mouchards en produisant continuellement des traces d’utilisation, parfois très intrusives sur le plan personnel. Une fois collectées et stockées elles forment le substrat des métadonnées ou Big data dont l’exploitation algorithmique est prometteuse dans divers domaines sociétaux, dont celui de la santé, mais non sans risques au regard du droit au respect de la vie privée.

La nécessité d’une exploitation intelligente et positive de ces données mérite donc d’être recherchée.

6 octobre 2019 • Les Combustibles

Le 6 octobre, seuls les aficionados da la prolifique Amélie Nothomb étaient présents au sympathique théâtre de la Comédie Volter pour la mise en scène de son unique pièce « Les Combustibles » écrite en 1994.
Dans un contexte sans doute inspiré des sièges qui ont ensanglanté l’ex-Yougoslavie dans les années 90 elle y interroge notre rapport à la littérature et pose in fine la question de savoir quel livre on aurait le moins de scrupules à détruire si l’autodafé d’une bibliothèque restait, dans une telle situation conflictuelle, la seule ressource de chaleur et de survie. L’occasion pour la romancière, encore jeune à l’époque, d’entraîner son monde dans une discussion métaphorique dont elle aime faire son pain quotidien.

24 octobre 2019 • Justice et vérité

Le 24 octobre, nous sommes face à l’avocat des causes indéfendables, celles des tueurs du Brabant, de la bande de Haemers, de Geneviève Lhermite, de Marc Dutroux, le toujours ingambe et éloquent bâtonnier XAVIER MAGNÉE.
De son verbe posé enveloppé d’effets rhétoriques recherchés, il transforme pour un soir notre auditoire en une salle de prétoire et subséquemment ses auditeurs en un public désireux de se distraire. Ce soir, le plaidoyer porte sur « Justice et vérité ».
On sait que la justice nécessite non seulement un juge, un procureur et un avocat, le seul contre-pouvoir légitime dans cette procédure, mais aussi et surtout des preuves. Le bâtonnier ne se prive pas de rapporter quelques anecdotes de plaidoiries fort plaisantes à ce sujet.
Quant à la vérité juridique, c’est une vérité qui n’est pas toujours bonne à dire, pas toujours soutenue, mais pour laquelle il faut mener combat. Le bâtonnier nous livre ici, en toute franchise, ‘’sa’’ vérité sur les affaires Lhermite, Dutroux et celle des tueurs du Brabant, vérité que seuls connaîtront ceux qui étaient présents ce soir- là.

7 novembre 2019 • Thomas Jefferson. Vie, liberté et bonheur

Le 7 novembre, après la célébration eucharistique commémorative des défunts présidée par l’abbé PHILIPPE SCHAER et suivie d’une légère collation, nous sommes près à faire le saut dans le temps et dans l’espace auquel nous convie ANDRÉ QUERTON, diplomate honoraire belge aux Affaires étrangères, avec « Thomas Jefferson. Vie, liberté et bonheur ».
Il nous dessine un ‘’portrait amoureux’’ de cette personnalité étonnante et chaleureuse, qui réussit à incarner, dans le jeune Etat américain, les plus beaux idéaux du XVIIIe siècle et avec laquelle il partage, à deux siècles de distance, une amitié bien singulière, celle des livres.
Homme des Lumières, Thomas Jefferson rédigea seul, à 33 ans, la Déclaration d’indépendance des Etats- Unis d’Amérique et, grâce à une négociation diplomatique menée avec brio, il doubla la superficie de son pays en rachetant La Louisiane à la France désargentée de Napoléon pour 15 millions de dollars.

10 novembre 2019 • Constantin Brancusi

Le 10 novembre, cerise sur le gâteau, nous sommes près de 50 à découvrir l’exposition dédiée au sculpteur roumain CONSTANTIN BRANCUSI présentée au Palais des Beaux-arts dans le cadre d’Europalia Romania.
Assistant de Rodin pendant quelques mois, il le quitta pour trouver sa voie, celle de la simplification des formes poussée jusqu’au bord de l’abstraction. Ne s’embarrassant plus de l’esthétique du visage il n’en fait persister que l’esquisse d’une délicate arcade sourcilière et de l’arête du nez comme dans la Muse endormie, l’image iconique de l’artiste. Cette sublimation il l’exprimera dans le marbre, le bronze et le bois.

Rappelons aussi que les TOUBIBS RECYCLÉS ont pratiqué un « vélo sans peine », de plus en plus électro- assisté, dans les régions de la Hesbaye brabançonne, de Bokrijk, de Villers, de Louvain-la-Neuve et du Payottenland et cela dans la roue de spécialistes des balades que sont Jean Alaerts, Nicole d’Huart et Jean- Claude Bollaerts.

Signalons encore que Charles Juliens et Lénie Nathan ont continué à gérer avec assiduité et succès les réunions mensuelles de bridge et n’oublions pas que notre ami Philippe de Salle a maintenu avec obstination la présence du Club sur la Toile de l’Internet comme dans les nuages de l’icloud.
Mentionnons, enfin, ceux et celles qui se sont dépensés sans compter pour que 2019 soit une parfaite réussite,
– notre trésorier Jean-Claude BOLLAERTS pour le soin apporté à la gestion de nos finances,
– notre co-présidente Nadine CASIER- LAMBRECHTS, pour la préparation toujours innovante des « amuse-bouches du jeudi » si parfaitement accordés avec les bulles de l’amitié qui clôturent chacune de nos conférences,
– notre secrétaire adjointe, COLETTE, pour le bienveillant concours fourni à l’accueil des membres et à l’accomplissement de la tâche de votre serviteur.

Chères Consœurs et Confrères, Chers Amies et Amis,
Les meilleures choses ayant une fin, je termine ici ce trop long inventaire, non sans vous inviter à vous joindre à moi pour exprimer notre profonde reconnaissance à Nadine et Pierre LAMBRECHTS- CASIER, notre sympathique couple présidentiel, pour le programme très complet et très varié qu’ils nous ont offert au cours de cette année 2019 et qui ne compte pas moins de
neuf conférences,
quatre visites d’exposition,
une visite de monument
quatre spectacles,
deux voyages culturels,
l’un en Castille-Leon et l’autre aux Pays Baltes ainsi que six balades vélo
et une saison de bridge,
programme qui grâce à votre précieux concours et votre aimable soutien, a rencontré tout au long de l’année le succès qu’il méritait.
Que, selon la formule consacrée, 2020 leur permette, de retrouver aux côtés de leurs enfants et petits enfants la quiétude et la sérénité que leur double mandat présidentiel aura sans doute perturbé à plus d’une occasion et pour lequel nous les remercions encore très chaleureusement.

 

Docteur Alain De Cock
secrétaire général

About cmbxl.be